Ce qu’il faut savoir du chiropractor

Le chiropractor est un spécialiste des problèmes de dos et de nuque.

L’efficacité de la chiropraxie est scientifiquement prouvée pour le traitement des douleurs de la nuque et du dos.

Une manipulation de l’articulation a un effet démontré sur la mobilité de l’articulation et la tension des muscles avoisinants l’articulation.

Le traitement proposé par un chiropractor est sûr.

Les éventuels effets secondaires et/ou complications – tout comme dans les autres branches de la médecine et des soins de santé – sont attentivement examinés et suivis. Selon les statistiques, une visite chez le chiropractor fait partie des traitements les plus sûrs parmi tous.

Les chiropractors ont suivi une formation universitaire.

Les études universitaires en chiropraxie durent au minimum 5 ans (à temps plein), sont uniformisées dans le monde et contrôlées par les meilleures agences d’accréditation. La formation présente de grandes similarités avec les études de médecine. Les étudiants bénéficient en plus d’une formation clinique spécifique de troisième cycle en tant que chiropractor. Après le master, le chiropractor suit encore une formation post-graduat d’un an.

Dans de nombreux pays européens, la chiropraxie fait partie intégrante du système de soins de santé.

Pour les douleurs de la nuque et du dos, les problèmes liés à la colonne vertébrale ou au système locomoteur, le chiropractor est le thérapeute de première intention (tout comme le dentiste est consulté pour le diagnostic, le traitement et la prévention des problèmes dentaires). L’Union Belge des Chiropractors s’efforce d’obtenir ce même statut dans le système de soins de santé belge.

Le craquement entendu lors du traitement est dû au vide créé dans l’articulation qui émet un gaz.

Lorsqu’un chiropractor effectue une manipulation sur le patient, il se crée un vide d’air dans l’articulation (cavitation de l’articulation), ce qui peut également produire un petit craquement. Dans le langage populaire, ce bruit a été associé à des os qui « craquent » et les gens pensent alors que les os s’entrechoquent, mais il ne s’agit que d’une simple émission de gaz (azote).

Le niveau de satisfaction des patients belges suite à un traitement par chiropraxie est de l’ordre de 90 %.

C’est l’une des conclusions du Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE).

La chiropraxie est partiellement remboursée par les mutualités et les assurances privées.

En Belgique, la chiropraxie est partiellement remboursée par les mutualités et les assurances privées. Cela ne nécessite aucune prescription. Contactez votre mutualité ou votre chiropractor pour de plus amples informations à ce sujet.